Archives de
Catégorie : Spiritualité

Conférence: La vie de saint Vincent de Paul – Un témoignage toujours actuel

Conférence: La vie de saint Vincent de Paul – Un témoignage toujours actuel

La vie de saint Vincent de Paul – Un témoignage toujours actuel

Jeudi 24 mai 2018 à 20h.

Chères amies, chers amis,

2013 fêtait le bicentenaire de la naissance du Bienheureux Frédéric Ozanam, fondateur de la Société de Saint-Vincent de Paul. L’année 2017 a commémoré le 400e anniversaire du premier appel de saint Vincent de Paul à l’égard des plus démunis. Depuis ces origines, des hommes et des femmes bénévoles se mobilisent localement pour faire rayonner le charisme vincentien et venir en aide aux pauvres, de plus en plus nombreux.

Dans notre jeune province du Brabant wallon, 13 conférences existent pour multiplier les actions et être toujours plus et mieux au service de la dignité humaine. De nombreux projets et activités se réalisent en coordination avec d’autres acteurs associatifs ainsi que les institutions publiques. Notre Société est appelée à rendre le ‘vivre ensemble’ plus convivial et fraternel. Rencontrer l’autre est une chance et une opportunité pour faire de nous de vrais témoins de la Parole du Seigneur: « Ce que vous avez fait au plus petit des miens, c’est à moi que vous l’avez fait.»

L’impact du mouvement vincentien est immense et n’est pas circonscrit au monde catholique, ni aux seuls croyants. Le mouvement est actif sur tous les continents. Saint Vincent de Paul est un patron universel et de tous les temps. Il nous a laissé de nombreux écrits. Sa pensée et son action, toujours d’une grande actualité, méritent d’être mieux connues pour être davantage appréciées et continuer de nous inspirer.

Le jeudi 24 mai 2018 à 20 heures, le Chanoine Jean-Pierre Mondet, du Chapitre de la Cathédrale de Tournai, Docteur en Théologie, Historien de l’Eglise,
donnera une conférence sur « La vie de saint Vincent de Paul », soulignant combien cette vie est un témoignage toujours actuel.

La conférence aura lieu à Bois-Seigneur-Isaac dans la magnifique chapelle du Saint-Sang,

au Monastère Saint-Charbel / Abbaye de Bois-Seigneur-Isaac, 2 rue Armand De Moor, 1421 Braine-l’Alleud.

(PAF libre)

Nous vous remercions de l’attention que vous réserverez à la réussite de notre projet pour accroître la connaissance et la visibilité du rôle de Saint Vincent de Paul aujourd’hui.

Croyez, chères amies, chers amis, à l’assurance de notre sincère reconnaissance.

 

Baudouin de Wouters d’Oplinter

Président du Conseil Provincial Brabant Wallon

Société de Saint-Vincent-de-Paul

Membre de la Conférence de Bois-Seigneur-lsaac Ophain Liliois-Witterzée

Print Friendly, PDF & Email
“Il faut aller à Dieu avec une confiance exubérante” • saint Vincent de Paul

“Il faut aller à Dieu avec une confiance exubérante” • saint Vincent de Paul

Quel bon conseil saint Vincent de Paul nous donne là !

Car “Aller à Dieu avec une confiance exubérante”, c’est avoir la chance d’être porteur d’un immense espoir. Un espoir à offrir en partage à tous ceux qui sont dans la détresse et qui, souvent, en manquent cruellement.

Un espoir qui vous permet de lutter avec plus de force contre l’indifférence et de passer de l’indignation à l’action.

En cette fin d’année où se prennent tant de bonnes résolutions, “Aller à Dieu avec une confiance exubérante” en est une précieuse entre toutes, qui vous apportera certainement joie et sérénité.

Bonne fête de Noël et heureuse année 2018 !

Print Friendly, PDF & Email
RETRAITE AU MONASTERE DE WAVREUMONT Week-end du 13-14-15 octobre 2017

RETRAITE AU MONASTERE DE WAVREUMONT Week-end du 13-14-15 octobre 2017

Nous avons le plaisir de vous inviter à un week end de retraite
pour les membres des Conférences de la Société de Saint Vincent de Paul
au Monastère Saint-Remacle à Stavelot

Du vendredi 13 octobre 18h00 au dimanche 15 octobre vers 16H30.

Appelés à la réciprocité dans la relation

La retraite au monastère bénédictin Saint-Remacle aura pour thème « Appelés à la réciprocité dans la relation ». Cette année jubilaire du 400e anniversaire du charisme vincentien, nous rappelle que « Les Pauvres sont nos maîtres » (Vincent de Paul). A l’école des plus humbles, nous découvrons nos propres fragilités et réalisons que nous avons besoin des autres et de l’amour de Dieu. « L’assistance humilie quand elle prend l’homme par le bas, si elle n’a rien de réciproque…  » (Frédéric Ozanam)

Le principe de la retraite est de vivre le temps d’un week-end au rythme de la vie des moines, avec leurs offices divins, des temps de silence et des temps de partage entre nous.  La retraite est ouverte vendredi, après l’office du soir, par un moine, qui vient en toute simplicité nous rencontrer pour faire un exposé sur le thème. Les temps de partage entre nous permettent de s’enrichir les uns des autres, à partir du témoignage spirituel d’un vincentien sur le thème.  La richesse de la retraite est ce que nous y partageons de nous-mêmes.

 


Informations pratiques

Inscription chez Christiane Preudhomme: jeanpreudhomme@skynet.be

Participation aux frais: 60 EUR (ce montant ne doit pas être un frein)
Adresse: Monastère St-Remacle, Wavreumont n°9, 4970 STAVELOT
Accueil: vendredi 13 octobre à 18h00.
Fin de la retraite: dimanche 15 octobre vers 16H30
Literie: prendre ses propres draps et taie, ou un sac de couchage

Pour l’équipe FOSPI / Voor VOSPI groep

Anne-Marie Courtois, Christiane Preudhomme, Michèle Delvaux et Adrien de Vreese

fospi@vincentdepaul.be

L’équipe FOSPI (Formation – Spiritualité) a pour mission, au sein de la Société de Saint-Vincent de Paul en Belgique, de développer et soutenir la spiritualité vincentienne, d’organiser et encourager la formation des membres et responsables.

Print Friendly, PDF & Email
Lettre de l’avent

Lettre de l’avent

Lettre du Père Tomaž Mavrič C.M. Supérieur Général de la Famille Vincentienne

 

avent16

Chers membres de la Famille vincentienne,
Que la grâce et la paix de Jésus soient toujours avec nous !
Chaque temps de l’année liturgique est un don de Dieu pour nous.
Le temps de l’Avent est un cadeau que Dieu nous fait !

« L’Incarnation » est l’un des mystères centraux de la spiritualité de saint Vincent de Paul. Toute la période de l’Avent, aussi bien que Noël et le temps de Noël, place le mystère de l’Incarnation au coeur de son message.

Pour lire l’intégralité du message, cliquez ci-dessous:

advent-2016-famvin-fra

Print Friendly, PDF & Email
Retraite FOSPI – “La Charité, toujours d’actualité”

Retraite FOSPI – “La Charité, toujours d’actualité”

RETRAITE FOSPI

WEEK-END 16-17-18 OCTOBRE 2015
La Charité, toujours d’actualité !
 Rouen_EgliseSteMadeleine
« Que la charité fasse ce que la justice, seule, ne saurait faire. » Frédéric Ozanam
« L’ordre de la société repose sur deux vertus: justice et charité. Mais la justice suppose déjà beaucoup d’amour: car il faut beaucoup aimer l’Homme pour respecter son droit qui borne notre droit et sa liberté qui gêne notre liberté. Cependant la justice a des limites; la charité n’en connaît pas.” (Frédéric Ozanam, lettre à Alexandre Dufieux)
 

Comme chaque année, la FOSPI vous propose un temps de retraite dans le monastère bénédictin de Wavreumont.

La Charité sera cette année le second des trois thèmes qui correspondent aux trois vertus: espérance, foi et charité (Co,13:13).

Comme toujours, l’accent sera mis sur la prière des moines, sur les temps de silence et de partage, et sur la convivialité vincentienne.

 

ACCUEIL: vendredi 16 octobre de 17h00 à 18h00
FIN: dimanche 18 octobre à 16h00
PAF: 60,00 EUR
ADRESSE: Monastère Saint-Remacle, Wavreumont 9, 4970 Stavelot
TÉLÉPHONE: 080/862.318
Merci d’ apporter si possible gants et serviettes de toilette, taie d’oreiller, draps de lit ou sac de couchage (tous les lits sont d’une personne). Il est généralement prudent de se munir de vêtements chauds.
INSCRIPTION: c/o Christiane Preud’homme, 04/275.12.74 ou par courriel: jeanpreudhomme@skynet.be

FORMATION & SPIRITUALITÉ:L’équipe FOSPI (Formation – Spiritualité) a pour mission, au sein de la Société Saint Vincent de Paul en Belgique, de développer et soutenir la spiritualité vincentienne, d’organiser et encourager la formation des membres et responsables. Elle est constituée de: Adrien de Vreese (président), Abbé Michel Goeman (aumônier), Robert Boel, Michèle Delvaux, Anne-Marie Courtois, Léon Even, Olivier Lendo, Etienne Nolf, Christiane Preudhomme.

Print Friendly, PDF & Email
Rencontres Nationales du Partage – SSVP France, Metz – du 15 au 17 mai 2015

Rencontres Nationales du Partage – SSVP France, Metz – du 15 au 17 mai 2015

Affiche-RNP-SSVP-CMJN-A4

 

La Société Saint Vincent de Paul France organise des Rencontres Nationales du Partage le WE de l’Ascension (Ven 15, Sa 16 et Di 17 mai 2015). Plusieurs thèmes y seront abordés. Les personnes que nous accompagnons sont les bienvenues.

Ce congrès aura lieu à Metz (2h de route de Namur), pas très loin de la Belgique !

Nous sommes cordialement invités à prendre part à cette rencontre en tant que vincentien ou personne accompagnée.

L’inscription est de minimum 156 euros. Le Conseil National de Belgique peut intervenir dans ce montant. Nous organiserons le covoiturage entre les participants inscrits.

Vous trouverez en pièces jointes le bulletin d’inscription et un document détaillé présentant cet évènement.

Merci de contacter Adrien de Vreese si vous êtes intéressés. L’objectif est d’être les témoins de ce que vit la SSVP en Belgique, et de prendre les bonnes idées de le SSVP France !

Cordialement,

Pour l’équipe FOSPI,

Adrien de Vreese

fospi@vincentdepaul.be

L’équipe FOSPI (Formation – Spiritualité) a pour mission, au sein de la Société Saint Vincent de Paul en Belgique, de développer et soutenir la spiritualité vincentienne, d’organiser et encourager la formation des membres et responsables

Plus d’infos ! Un congrès pourquoi?

  • Trouver des nouveaux modes d’actions répondant aux pauvretés de notre temps.
  • Donner une place à la personne accompagnée pour une charité participative et une vraie réciprocité.
  • Travailler en partenariat avec le réseau ecclésial et répondre comme vincentien à l’appel du Pape François.

Des rencontres nationales pour la France

Les RN 2015 restent le Congrès du Mouvement. Tous les vincentiens y sont donc invités!

  • Mais nous leur proposons de vivre ce Congrès avec des personnes qu’ils accompagnent au long de l’année : personnes visitées, accueillies, soutenues etc…
  • Nous leurs demandons d’inviter ces personnes à les accompagner à Metz et pour cela nous leur proposons de préparer ensemble ce moment.
  • Nous souhaitons partager ces rencontres avec des partenaires de terrain comme les paroisses, les mouvements, les personnes avec lesquelles nous collaborons pour agir…

Pourquoi participer en tant que vincentien de Belgique?

Pour voir ce qui se fait ailleurs, en revenir plus riche des partages vécus, avec des idées à mettre en œuvre chez nous.

Pour faire quoi?

Le thème du Partage est à double entrée:

  • Il invite à l‘action: partager. C’est ainsi que les participants seront invités à entrer dans des actions de partage (jeu, atelier, échange, fête)
  • Il invite à la réflexion: partager quoi, comment, avec qui, jusqu’où, pour quel résultat etc… C’est ainsi qu’il y aura de nombreux ateliers thématiques permettant d’élaborer ensemble des projets propices au partage.

Où?

Au parc des expos de Metz, dans la ville de Metz, dans les paroisses, chez l’habitant.

Quand ?

Le Week-end de l’Ascension – Vendredi 15, samedi 16 et dimanche 17 mai 2015

Ce week-end long nous permettra de vivre pleinement ces trois jours.

 

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES

Print Friendly, PDF & Email
RETRAITE FOSPI – “Espérer contre toute espérance”

RETRAITE FOSPI – “Espérer contre toute espérance”

RETRAITE FOSPI

WEEK-END 17-18-19 OCTOBRE 2014
Espérer contre toute espérance
slodtz-p-r_vertu-esperance
« L’Espérance ! Le tort de beaucoup de chrétiens aujourd’hui, c’est d’espérer peu. » Frédéric Ozanam
« Vulnérable et magnanime dans un monde blessé, Ozanam avoue parfois une immense déception que sa foi chrétienne transforme en espérance. » Extrait du livre: Frédéric Ozanam et la civilisation de l’amour (Léon de Lanzac de Laborie, Eugène Duthoit)
Comme chaque année, la FOSPI vous propose un temps de retraite dans le monastère bénédictin de Wavreumont.
L’espérance sera cette année le second des trois thèmes qui correspondent aux trois vertus: espérance, foi et charité (Co,13:13).
Comme toujours, l’accent sera mis sur la prière des moines, sur les temps de silence et de partage, et sur la convivialité vincentienne.
ACCUEIL: vendredi 17 octobre de 17h00 à 18h00
FIN: dimanche 19 octobre à 16h00
PAF: 60,00 EUR
ADRESSEMonastère Saint-Remacle, Wavreumont 9, 4970 Stavelot
TÉLÉPHONE080/862.318
Merci d’ apporter si possible gants et serviettes de toilette, taie d’oreiller, draps de lit ou sac de couchage (tous les lits sont d’une personne). Il est généralement prudent de se munir de vêtements chauds.
 
FORMATION & SPIRITUALITÉ: Adrien de Vrees (président), Abbé Michel Goeman (aumônier), Robert Boel, Michèle Delvaux, Anne-Marie Courtois, Léon Even, Olivier Lendo, Etienne Nolf, Christiane Preudhomme.
Print Friendly, PDF & Email
La Résurrection

La Résurrection

Piero della Francesca, Résurrection du Christ, v.1454, Borgo San Sepolcro
Piero della Francesca, Résurrection du Christ, v.1454, Borgo San Sepolcro

TRADITION

Le récit de la Résurrection figure dans les quatre Evangiles (Mt 28, 1-10 ; Mc 16, 1-8 ; Lc 24, 1-9 ; Jn 20, 1-18), avec des variantes.

Trois jours après la Passion, le sabbat terminé, les Saintes Femmes se rendent au tombeau du Christ avec des aromates pour l’embaumer. Elles se demandent qui roulera la lourde pierre qui ferme le sépulcre. Or, elles trouvent celui-ci ouvert et un jeune homme vêtu d’une robe blanche leur annonce : “Vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié : il est ressuscité”. Réssuscité au matin du premier jour de la semaine, Jésus apparaît d’abord à Marie Madeleine, qui le prend pour un jardinier.

La Pâque chrétienne commémore la Résurrection du Christ ; cette fête de Pâques est la fête principale du calendrier chrétien : l’année liturgique s’organise à partir et autour d’elle.

REPRÉSENTATIONS

A l’époque paléochrétienne, la Résurrection n’est pas figurée mais évoquée de manière symbolique, aux IVe et Ve siècles, la croix avec le monogramme du Christ symbolise la victoire du Réssuscité sur la mort. Cette tendance au symbolisme, inhérente à la méditation chrétienne, ne disparaît pas entièrement au cours du Moyen Age. En Occident, depuis le IXe siècle, le soleil symbolise la Résurrection (Psautier d’Utrecht, v. 930). 
Au XIVe siècle, le Réssuscité est présenté par une apparition lumineuse ; à partir du XVIe siècle, par un lever de soleil sur un paysage (Altdorfer, 1518, Vienne, “Kunsthitorisches Museum”).

La Résurrection a une très riche iconographie, qui peut être étudiée chronologiquement, selon les épisodes retenus par les artistes, ou selon la nature des œuvres qui ont perpétué la tradition. Une longue tradition est offerte par les psautiers et les livres d’heures.

Le processus de l’événement ne semble pas être figuré avant le XVe siècle : le Christ sortant du tombeau est de face, et lève souvent la main droite dans le geste de la bénédiction. Ce type prédomine dans l’art allemand, du haut Moyen Age au XIVe siècle, et se répand en Italie au XVe siècle : le Christ sort en vainqueur du tombeau (Piero della Francesca, v. 1454, pinacothèque de Borgo San Sepolcro).

Le Christ, dont l’extrémité de la hampe de l’étendard repose sur le dessus du sépulcre, se détache sur un paysage des confins de la Toscane et de l’Ombrie. Le tombeau est mis en rapport avec un autel (comme dans l’Assomption de Marie). De part et d’autre, des anges armés de cierges balancent des encensoirs, établissant une parenté iconographique avec les cérémonies liturgiques de Pâques. La tendance au réalisme qui s’affirme au XIVe et au XVe siècle coïncide avec l’invention de la perspective ; elle est associée au souci de respecter le mystère transcendant de l’événement.

Le thème du Christ planant au-dessus du tombeau apparaît au XIVe siècle en Italie, se développe à la Renaissance et perdure aux XVIIe et XVIIIe siècles. Les artistes adoptent tantôt une interprétation hiératique, tantôt un style plus libre. La première œuvre connue en Italie est une fresque d’Andrea da Firenze (1365, église Santa Maria Novella à Florence). Ghiberti (baptistère, Florence, 1424); Le Tintoret, 1587, Scuola di San Rocco à Venise) reprennent ce thème.

Un type cher à la Renaissance présente le Christ debout sur le tombeau, sans doute en écho à un usage pascal où l’on dressait une statue du Christ sur l’autel (Dürer, Passion, 1512). Le tombeau a souvent l’aspect d’une grotte rocheuse. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, ce type est privilégié, comme symbole de l’élévation du Christ. Il est aussi debout devant le tombeau vide.

Les gardes du tombeau (Mt 28, 4)

Mentionnés seulement par Matthieu, les gardes sont en petit nombre (deux ou trois) dans les œuvres du haut Moyen Age, et sont assoupis. Plus nombreux à partir du XIVe siècle, ils occupent une plus grande place. Aveuglés par la lumière intense de l’apparition, ils sont en proie à la peur. A partir du XVe siècle, leur attitude et leurs gestes deviennent de plus en plus pathétiques. Vêtus de manière anachronique, ils empruntent leurs armes et leurs vêtements au contexte contemporain des artistes (Noël Coypel, Résurrection du Christ, 1700, Rennes).

Noël Coypel, Résurrection du Christ, 1700, Rennes
Noël Coypel, Résurrection du Christ, 1700, Rennes

Sources : D’après “La Bible et les Saints, Guide Iconographique”, Flammarion, 1990.

Quelques remarques à propos de “La Résurrection du Christ” de Pierro della Francesca, Borgo San Sepolcro, Pinacoteca Comunale.

Le Christ tient à la main un l’étendard blanc frappé de la croix rouge, symbole de la Résurrection. 
Piero della Francesca a choisi la version statique, silencieuse et solitaire de la scène, sans l’apparition d’aucune figure céleste, le Christ se tenant immobile dans une pose frontale : la Résurrection marque un changement radical dans l’histoire de l’homme, qu’elle divise en deux époques, avant et après. 
Le sarcophage a ici son importance : Piero della Francesca a en effet exécuté cette fresque pour sa ville natale, Borgo San Sepolcro, dont le nom et les armoiries font référence au sépulcre du Christ. 
Les quatre soldats sont profondément endormis. 
Le paysage, Pour moitié dépouillé, pour moitié verdoyant, illustre la rédemption des péchés et la vie nouvelle apportée au monde par la mort et la résurrection du Christ.

Sources : Stefano Suffi, Le Nouveau Testament, Repères iconographiques, Hazan, 2003.

 

Print Friendly, PDF & Email