Warning: Use of undefined constant wp_cumulus_widget - assumed 'wp_cumulus_widget' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/0133f1dbd80175dc7134df4de5476974/web/vincentdepaul_be_echos/wp-content/plugins/wp-cumulus/wp-cumulus.php on line 375
Entraide Vincentienne – Echos Vincentiens

Archives de
Catégorie : Entraide Vincentienne

URGENT ! ! Appel à la solidarité pour venir en aide aux victimes du typhon Haiyan aux Philippines

URGENT ! ! Appel à la solidarité pour venir en aide aux victimes du typhon Haiyan aux Philippines

Inutile de vous dire que nous avons besoin de votre soutien pour venir en aide aux victimes de cette terrible catastrophe. Nos confrères sur place ont besoin de nous pour continuer à apporter leur aide aux victimes de ce typhon.
Voici le témoignage de vincentiens de l’île de Cebu qui sont déjà sur le terrain afin de secourir les sinistrés de leur région :

Philippines Typhoon
Photo: Aaron Favila

 

De Agnes Pontijon, coordinatrice régionale de la Société de Saint-Vincent de Paul :

…Hier, dès 4 heures du matin, nous sommes allés à Daanbantayan.
Les routes étaient difficiles à emprunter, les poteaux électriques étaient tombés les uns sur les autres quand ce n’était pas sur les maisons. Nous avons d’abord distribué plus de 150 paquets de matériel de secours. J’ai juste avancé l’argent nécessaire parce que je n’ai pas encore pu retirer l’argent que vous avez envoyé.
La situation est extrêmement grave – tout est détruit, pas d’électricité, pas d’eau, rien à manger. Les magasins ont disparus et il n’est plus possible de se procurer de l’argent, les banques ayant été détruites.
Nous étions les premiers à aller distribuer des marchandises là-bas, quelqu’un a suivi et de l’eau a été distribuée.
Même le dispensaire des sœurs n’a plus de nourriture et nous leur en avons donné aussi.
Dans notre région, 25 membres de la SSVP et 75 familles de bénéficiaires n’ont plus de maison. 300 familles de notre conférence de «Baranggay » ont besoin de secours. Nous allons y retourner dès que nous aurons préparé les marchandises pour la distribution.

De Janet , une vincentienne locale :

…Rappelez lui que nous sommes ok mais que nous avons tout perdu. Nous devons commencer à partir de zéro, mais nous sommes encore reconnaissants au Seigneur que personne n’ait été blessé. Dans notre région, 25 membres actifs de la Conférence St. Rose ont perdu leurs maisons. Un poteau électrique avec transformateur est tombé sur la maison de Susan.
Merci de savoir qu’ils sont sains et saufs.

AIDEZ-NOUS A SOUTENIR NOS CONFRERES SUR PLACE !

Les dons doivent être versés à : «Entraide vincentienne à l’étranger asbl»

compte BE55 3101 4025 7844  en précisant «Solidarité Philippines»

Déjà, nous vous remercions pour votre générosité et vos prières.

Léon EVEN, président

Print Friendly, PDF & Email
Haïti, Zafèn fête son deuxième anniversaire avec un bilan plus que positif.

Haïti, Zafèn fête son deuxième anniversaire avec un bilan plus que positif.

Zafèn a dépassé le seuil de 1 million de dollars de dons à l’occasion de la commémoration de sa deuxième année. Par ses actions locales, Zafèn aide à la reconstruction d’Haïti.

Les soutiens de Zafèn, partout dans le monde, ont récoltés un montant de 614.000$ de dons qui ont été consacrés à des projets à orientation sociale (tels que, financement des frais de scolarité pour l’école primaire, fourniture de filtres à eau pour arrêter la diffusion du choléra,…).


Grace à l’implication de la Famille Vincentienne près d’un demi-million de dollars ont été récoltés pour le programme “Chemen lavi miyò” (Chemin pour une vie meilleure ) de Fonkoze. Par ce biais plusieures centaines de familles rurales parmis les plus pauvres d’Haïti peuvent participer à un programme qui leur permet de construire une maison stable avec sanitaires, d’inscrire leurs enfants à l’école, de développer des activités professionnelles leur permettant d’assurer leur autosuffisance. En se basant sur la taille moyenne d’une famille en Haïti, près de 2.000 personnes, parents et enfants, bénéficient de ce programme.


Comme le dit le R.P. Joseph Agostino, C.M., coordonateur pour le projet Haïti de la Famille Vincentienne “Fournir des opportunités qui responsabilisent ceux dans le besoin afin de briser le cycle déshumanisant de la pauvreté, se trouve au coeur de la mission vincentienne. Les saints, Vincent de Paul et Louise de Marillac ont fait ceci au 17ième siècle en France; nous continuons de le faire aujourd’hui en Haïti et dans le monde entier”.


De plus, 428.000$ ont été prêtés à 110 petites entreprises haïtiennes depuis le début de ses activités en avril 2010.


En tout, 760 nouveaux emplois ont été créés (plus de 250 des emplois sont à temps plein, alors que 197 sont à temps partiel et 311 sont des postes contractuels ou saisonniers).
Des emplois pour gagner un revenu adéquat et assurer un niveau de vie décent pour leurs familles : c’est ce que veulent la plupart des haïtiens, hommes et femmes. Pas simplement de la charité” nous dit Carine Roenen, directrice à Fonkose, la banque haïtienne alternative pour les démunis. Zafèn opère dans le cadre d’un programme de Fonkoze.


Pour mémoire:


Zafèn, qui veut dire « C’est nos affaires » en créole haïtien, est un projet établi pour aider à la reconstruction d’Haïti suite au terrible tremblement de terre. Il est unique dans ses critères car les entreprises doivent démontrer l’impact prévu du prêt ou du don sur la communauté (création d’emplois, gestion plus efficace, développement écologique,…).

Zafèn a été fondé en 2010 par quatre organisations : la Famille Vincentienne Internationale (ensemble des organisations qui s’inspirent de l’héritage de saint Vincent de Paul et sainte Louise de Marillac), l’Université DePaul à Chicago (la plus grande université catholique en Amérique), Fonkoze (banque haïtienne alternative pour les démunis – plus de 200.000 clients) et le Haitian Hometown Associations Resource Group (qui permet à la diaspora haïtienne de promouvoir la croissance économique et sociale afin d’alléger la pauvreté dans leurs communautés locales).

Print Friendly, PDF & Email
Cyclothon pour le Père Lemaire (Propria – Brésil), la presse en parle…

Cyclothon pour le Père Lemaire (Propria – Brésil), la presse en parle…

L’initiative de Denis Dropsy pour venir en aide au Père Lemaire a pu bénéficier d’un généreux écho dans la Libre:

En complément d’information, nous reprenons ci-dessous un extrait d’un article que nous avions publié précédemment dans le Nouveau Vincentien:

•••

Le Brésil, pays d’extrême richesse et d’extrême misère

Le Brésil est un pays d’une grande beauté, où les ressources naturelles abondent: il existe de vastes étendues arables et nombreux gisements de minerais dont une majeure partie, dans les deux cas, n’a pas encore été exploitée (9% seulement des terres arables sont cultivées!). Après s’être industrialisé rapidement, le Brésil est aujourd’hui la 8e puissance économique du monde.

Un tableau idyllique? Hélas non, bien au contraire. Car le Brésil est aussi un des pays les plus endettés et seule la classe aisée des grands propriétaires terriens et des fonctionnaires publics (5% de la population) profite de cet essor économique. Un essor économique qui s’est fait aux dépens de la masse des pauvres (95% de la population) qui, lorsqu’ils ont la chance d’avoir un emploi, travaillent principalement dans les campagnes pour des salaires de misère (25 EUR par mois!) et sans la moindre protection sociale.

Quant à ceux qui espèrent une existence meilleure au sein des grandes villes, ils se retrouvent souvent très vite sans emploi et confinés dans des « favelas », des bidonvilles surpeuplés établis en périphérie. La situation sanitaire, comme on s’en doute, est à l’avenant: forte mortalité infantile (10%), extension de la tuberculose et de la syphilis, graves problèmes intestinaux …

Le Père Lemaire au secours des enfants abandonnés

Lorsque le Père Etienne Lemaire part pour Propria, une ville du nord-est brésilien, il sait que cette région est connue pour être une des plus misérables du Brésil et que Propria, pour sa part, compte 75% d’analphabètes. De fait, la grande majorité des enfants doit subvenir à ses propres besoins et traîne dans les rues, à la recherche d’un peu de nourriture plutôt que d’ailer à l’école. A cela s’ajoute un nombre important de bébés abandonnés par des mères qui, dans un ultime geste d’amour, espèrent ainsi donner à leur enfant une meilleure chance de vie, voire de survie.

Quelque temps après son arrivée, le père Etienne Lemaire fonde la Crèche Saint-Vincent de Paul à Propria, avec le soutien de l’Entraide vincentienne dans les pays en voie de développement, asbl belge. Un jardin d’enfants, en annexe à la crèche, sera inauguré quelques années plus tard (pour les enfants jusqu’à 6 ans), et c’est ensuite la crèche toute entière qui sera notablement agrandie. Aujourd’hui, la structure en place accueille 550 bébés et enfants. Ils y sont logés, lavés, nourris, habillés, suivis sur le plan médical. .. et même préparés à l’école primaire. Mais l’action du Père Etienne Lemaire ne s’est pas limitée à Propria: après avoir offert son dynamisme et son expérience à la ville de Japaratuba , il a également présidé à la fondation d’une crèche et d’un jardin d’enfants appelés « Semence de vie » dans la ville de Ladeiras. Une grange en annexe permet de faire de l’élevage de poules et de vaches, pour assurer une source d’alimentation aux enfants.

Print Friendly, PDF & Email
In Memoriam – Vincent Dubois

In Memoriam – Vincent Dubois

C’est avec tristesse que nous avons appris ce 26 janvier, le départ de Vincent Dubois le 18 janvier 2012.

Durant de nombreuses années en tant que membre de la Conférence du Rosaire; Administrateur et Secrétaire Général du Conseil National de la Société ainsi que de l’Entraide Vincentienne à l’Etranger (pour laquelle il siégeait à la Commission technique Internationale), Vincent était imprégné de l’idéal Vincentien. Au long de tous ses mandats il n’aura eu de cesse que de défendre et de faire entendre la voix des plus démunis. Souvent l’acharnement qu’il y mettait agaçait d’aucuns mais la minutie et la justesse de son travail forcent le respect.

Remis d’un accident vasculaire, il était venu nous rendre visite dans nos nouveaux locaux et c’est avec plaisir que nous avions pu constater qu’il n’avait pas perdu son humour et sa finesse d’esprit.

Que Dieu l’accueille en son Royaume et que la tristesse de le perdre ne nous fasse pas oublier le plaisir de l’avoir connu.

Au revoir Vincent,

Print Friendly, PDF & Email
En route……pour le Brésil!

En route……pour le Brésil!

Un vélo. L’amour du vélo.
Un grand et beau pays… : qui n’aime pas la France ?

Aimer le vélo, aimer la France !

Denis Dropsy, prof de sports à Liège, 50 balais, avait déjà décidé en 2011, de réunir ces 2 passions :

« Il y avait très longtemps que l’idée me trottait en tête… : traverser l’hexagone à 2 roues pour le simple plaisir physique et géographique de le respirer …Quand Patrick et Véro, deux  amis,  me proposèrent en juillet dernier d’assurer mon assistance quotidienne pour acheminer l’équipement technique, je n’ai pas hésité ! »

C’est ainsi que quelques semaines plus tard, Denis quitta Liège pour rejoindre, en 6 jours et 1045km plus au sud, Fontvieille, chère à A.Daudet, près d’Avignon dans les Bouches-du-Rhône.

Rassuré par la faisabilité physique de la chose et enthousiasmé par l’accueil des élus locaux et de Monsieur le Maire en personne,  notre homme s’afficha pour 2012 une nouvelle idée sur le guidon : fêter son demi-siècle en traversant 5 pays (même presque symboliquement) mais cette fois en réunissant des fonds pour une bonne cause :

« J’ai le grand bonheur d’avoir adopté un petit garçon et une petite fille au Brésil en 1996.

Par le truchement d’un missionnaire belge, Etienne Lemaire. Nous sommes des dizaines de familles à rester en contact avec lui…qui revient annuellement saluer tous ces bébés qui ont bien grandi ! Là-bas, dans ce Nordeste aux antipodes du Brésil émergent, des crèches et des jardins d’enfants, sans subsides, ni subventions locales, ne fonctionnent encore à ce jour que grâce à Etienne…Ce double privilège de l’adoption et de capacités physiques nécessaires génère en moi la conviction de la réussite du projet ! « 

Au menu donc  de l’été prochain de Denis, 9 jours de voyage, 1450km prévus :

cap sud/sud-est, l’Ardenne belge, la Sûre, la Moselle, la Route des crêtes vosgiennes, la corniche du Jura, la vallée du Rhône, le Languedoc-Roussillon puis enfin la Catalogne, destination Cadaquès et Rosas, sol natal de Salvador Dali.

Le Grand-Duché de Luxembourg, l’Allemagne, la Suisse, la France, l’Espagne…

D’ici au17 juillet  ( jour de départ du raid et…de l’anniversaire d’Etienne !), Denis  multiplie les occasions de faire connaître son défi et tente de gonfler au maximum l’enveloppe de la générosité qui sera remise au Padre Lemaire.

Pour  aider ces « coups de pédales pour Etienne » , deux possibilités existent dès aujourd’hui :

* soit verser  40 euros ( ou plus…) ce qui vous donne droit à une attestation de déductibilité fiscale!

ENTRAIDE VINCENTIENNE

Rue de la Vignette 179

1160 Bruxelles
BE 97 0000 9747 0549
Mention : Cyclothon -Lemaire

* soit verser moins de 40 euros (sommes plus modestes mais néanmoins très utiles)

sur le compte

Padre Etienne LEMAIRE « Propria »

BE54 0680 6625 8097

Mention : Cyclothon.

« Les petites rivières feront les grands fleuves… » conclut Denis, prophétique sur le coup et galvanisé par ce challenge qui lui donne chaque jour mille raisons de se lever plus conquérant que la veille…        (à suivre)

Contact : DENIS DROPSY

Av. de Cologne 22 4020 Liège

dropsydenis@hotmail.com

Print Friendly, PDF & Email
Corne de l’Afrique.

Corne de l’Afrique.

Ils ont besoin de nous !


Je ne crois pas qu’il me soit nécessaire de vous parler de la famine qui sévit dans cette région du monde.

Je ne crois pas que nous, les vincentiens, nous puissions rester insensibles à cette détresse.

Mais je crois que si nous nous mobilisons, nous pouvons apporter notre pierre à ce grand édifice en train de se mettre en place : l’aide internationale.

Certains diront que la Société de Saint-Vincent de Paul ne peut pas faire grand-chose face à une situation aussi dramatique. Dire cela, c’est choisir la facilité, le repli sur soi, la fuite face à nos responsabilités, face à notre engagement de vincentien.

Il est vrai que seul nous ne pouvons rien mais en soutenant l’action des ONG qui sont sur le terrain, nous mettrons en pratique la volonté de notre fondateur, Frédéric Ozanam, qui voulait “enserrer le monde dans un réseau de charité”.

Aussi, l’équipe de l’Entraide Vincentienne à l’Etranger souhaite, espère, attend que chaque vincentien, chaque conférence, chaque centre se mobilise pour apporter sa contribution, si petite soit elle, à ce projet d’aide à toutes ces personnes, à tous ces enfants qui jour après jour tentent de survivre.

Nous vous proposons le schéma d’action suivant :

• Le 9 septembre prochain nous allons fêter Frédéric  Ozanam. Ce serait l’occasion pour les vincentiens de rappeler cet anniversaire aux paroissiens (les informations seront sur le blog) et de demander aux responsables des différentes paroisses de pouvoir faire la collecte (ou une collecte à la sortie des messes) au profit des habitants de la corne de l’Afrique.

• Si, pour quelque raison que ce soit, les collectes ne peuvent être organisées, l’équipe de l’Entraide Vincentienne à l’Etranger attend que chaque vincentien, que chaque conférence prenne ses responsabilités en participant à cet appel de fonds.

• Pourquoi ne pas proposer au travers d’un tract (AppelCorne11) de verser 40 € à l’Entraide ce qui permettrait de bénéficier d’une déduction fiscale.

• Si la société de Saint-Vincent de Paul est présente au Kenya et en Ethiopie, elle ne l’est pas en Somalie et encore moins au milieu de ces personnes dans le besoin. La Société de Saint-Vincent de Paul de Belgique s’associera donc au “Consortium 1212” qui a la logistique nécessaire pour utiliser au mieux ces fonds. L’argent récolté sera donc acheminé via ce groupement d’ONG.

* Le “Consortium 1212” est composé de: Caritas International, Médecins du Monde, Handicap International, Oxfam et Unicef Belgique. Ces organisations, membre du Consortium pour les actions humanitaires, sont présentes dans cette région de l’Afrique.

! ! ! Toutes les sommes récoltées doivent être versées sur le compte de :

ENTRAIDE VINCENTIENNE A L’ETRANGER

310-1402578-44

IBAN: BE55 3101 4025 7844

Print Friendly, PDF & Email
Une initiative qui innove

Une initiative qui innove

Zafèn, le nouveau programme en ligne de microcrédit pour Haïti de la Famille Vincentienne.

Zafèn est une communauté de prêteurs/de donateurs expérimentés ou non, qui croient en la force de l’entreprenariat comme moteur du développement économique durable en Haïti. Vos contributions permettront à des haïtiens de créer des emplois, de favoriser des procédures de gestion saines et de développer un sens d’autosuffisance pour de nouveaux entrepreneurs.

Rendez-vous sur le site: www.zafen.org à l’onglet « Projets », vous pourrez parcourir les projets de prêts qui vous intéressent. Vous pourrez ensuite créer un compte, utiliser le lien PayPal pour prêter vos fonds. Le montant minimum pour un prêt est de 25,00 $ et de nombreux groupes ont enregistré des équipes sur le site afin de collecter des fonds pour des projets plus importants.

Dans quelques mois votre prêt sans intérêt commencera à vous être remboursé et cela aura été pour vous une expérience enrichissante car vous aurez permis à un Haïtien d’établir un commerce ou aidé à transformer une communauté.

Pendant les six premiers mois de son fonctionnement, Zafèn a reçu plus de 100 000 $ de prêts et dons pour financer des entrepreneurs haïtiens et des enseignants qui s’impliquent pour créer un changement économique durable. L’impact est manifeste pour améliorer les écoles, la nutrition et le développement économique à travers tout le pays.

Merci de prendre un moment pour aller sur le site de Zafen.org. Merci également de bien vouloir faire passer le mot dans votre communauté et encourager vos amis et connaissances à utiliser leur site web facile et sécurisé pour aider les Haïtiens.

Très sincèrement,
Rev. Robert Maloney , C.M.
Président
Bureau de la Famille Vincentienne pour le projet en Haïti

Print Friendly, PDF & Email
Informations sur la situation en Haïti

Informations sur la situation en Haïti

(AP Photo/Julie Jacobson)

Aux vues des dégâts colossaux, la Société de Saint-Vincent de Paul et les Filles de la Charité vont collaborer pour porter assistance aux victimes de la catastrophe. Cet effort conjoint impliquera les membres de la SSVP Haïtienne et Eduardo Almeida, le Vice-Président Territorial en charge de la région. Eduardo, qui réside en Haïti, fera le lien entre les Filles de la Charité et la SSVP.

Bien que nous apportions déjà de l’aide à l’heure actuelle, l’essentiel de l’assistance portera sur la phase de réhabilitation et d’aide à la reconstruction de la vie des personnes. Quand les grandes organisations d’aide internationale et les pays auront achevé la phase de l’aide d’urgence et quitteront le pays, il restera un énorme défi auquel faire face; il s’agira alors de poursuivre l’aide aux victimes et de leur permettre de reconstruire leurs vies. C’est à ce moment là que l’essentiel de l’effort concerté commencera. Les dirigeants de la Famille Vincentienne, qui se sont rencontrés à Paris il y a quelques jours, ont avalisé cette approche.

Nous avons appris d’Elismé Lesly, le Président national de la SSVP d’Haïti, qu’au moins cinq membres du Conseil National de la Société ont péri dans la catastrophe. Certains autres membres, dont les maisons ont été détruites, vivent dans les camps, aux côtés des familles pauvres qu’ils aident.

Le Conseil Général International a envoyé un premier don de 10.000 € aux Filles de la Charité de la République Dominicaine. Avec la SSVP dominicaine, elles vont acheter de la nourriture, de l’eau, des vêtements, des médicaments, des tentes, etc. qui seront envoyés par camion en Haïti et distribués dans les camps avec l’aide des membres de la SSVP locale. Les Vincentiens dominicains ont eux-mêmes déjà organisé des voyages en camion vers Haïti pour distribuer médicaments, nourriture et autres biens de première nécessité.

La Société de Saint-Vincent de Paul et les Filles de la Charité vont continuer à se battre pour apporter leur aide, et nous vous tiendrons régulièrement informés.

Michael Thio

Président de la Commission Technique Territoriale
Confédération Internationale
Société de Saint-Vincent de Paul
Conseil Général

Nous sommes heureux de pouvoir vous apprendre qu’en Belgique, suite à notre appel, nous avons déjà récolté à ce jour plus de 25.000 €. La somme finale parviendra en Haïti par l’intermédiaire du Conseil Général International.

Print Friendly, PDF & Email