Archives de
Mois : juin 2011

Quand je m’engage …

Quand je m’engage …

Jusqu’où, comment, pourquoi?

De très nombreuses personnes. en Belgique, sont impliquées bénévolement dans des actions ou des associations variées. Qu’est-ce qui les motive ?

Pierre est membre de l’association de parents de l’école de ses enfants. Ce week-end, toute la famille est donc mobilisée pour la fête de l’école. Christine est engagée dans une association de défense de la nature: les actions proposées ne manquent pas. Mais son compagnon trouve qu’elle consacre plus de temps à la nature qu’à leur vie de couple. Jeanne ne comprend pas ce qui peut pousser son mari à se créer tant de soucis depuis qu’il a accepté d’être trésorier de la chorale. Comme s’il n’en avait pas déjà assez au boulot. ..

À côté de la vie professionnelle et de la vie familiale, beaucoup de personnes s’impliquent bénévolement dans toutes sortes d’actions ou d’associations, dans leur paroisse, dans des clubs sportifs, dans les secteurs de l’aide sociale, de la vie culturelle, de l’action politique, de la réflexion philosophique, de l’éducation, etc.

LES SOLLICITATIONS NE MANQUENT PAS

Pour la plupart, cela fait partie d’eux-mêmes, ils ne pourraient même pas imaginer qu’il en soit autrement. Ils se sont engagés un jour parce qu’ils étaient révoltés par une situation d’injustice ou parce qu’un ami a sollicité leur aide. Mais les engagements absorbent parfois beaucoup de temps et d’énergie. Les besoins sont souvent tels qu’il est difficile de se mettre des limites. Quand le conjoint et les enfants ne partagent pas la même motivation, cela peut être source de conflits.

S’ENGAGER, ÇA CHANGE LA VIE

Mais à côté des difficultés, l’engagement bénévole est surtout source de bienfaits, si l’on en croit les bénévoles eux-mêmes. Cela donne du sens à la vie, cela crée des relations nouvelles, cela procure un sentiment d’utilité sociale, cela renforce parfois l’estime de soi. Les engagements bénévoles permettent aussi de s’impliquer concrètement dans l’amélioration du monde dans lequel on vit, ce qui n’est pas rien aujourd’hui, tant on entend de discours incitant au défaitisme.

Les bénéfices “collatéraux” ne sont pas non plus à négliger, car les engagements constituent souvent une ouverture extraordinaire sur d’autres univers, qui bénéficie aussi aux autres membres de la famille. Le papa ou la maman qui s’implique de cette manière dans une action ou dans la vie d’une association peut partager et faire bénéficier son conjoint et ses enfants de toute une richesse nouvelle. En outre, pour certains, cette “vie en dehors du couple” est aussi une respiration indispensable. à une époque où les partenaires amoureux cherchent à préserver une certaine autonomie au sein de la vie commune, voilà une bonne manière de le faire tout en enrichissant le vécu quotidien.

UN FORMIDABLE DYNAMISME SOCIAL

Entre conflits et bénéfices, les rapports entre vie relationnelle et engagement dans la société sont riches et complexes. Ils constituent surtout un formidable dynamisme social. Combien de besoins ne seraient-ils jamais rencontrés si des personnes ne se retroussaient pas les manches pour essayer d’y répondre? Combien d’injustices ne se perpétueraient-elles pas si des femmes et des hommes n’étaient révoltés au point de s’engager pour infléchir la réalité?

José Gérard Nouvelles Feuilles Familiales

Quand je m’engage … , Dossier NFF, 2010

10 € + port.

Infos: 081/45.02.99

www.couplesfamilles.be

mcf@skynet.be,

reproduit avec l’aimable autorisation de “Pastoralia”

In Memoriam, Marie-Ange Dejeneffe

In Memoriam, Marie-Ange Dejeneffe

C’est au nom de “Pousse la porte” cette œuvre de charité que Marie-Ange a fondé depuis des années et qui lui tenait tellement à cœur que je tiens à lui rendre hommage et admiration.

La vie du monde à venir

Elle est là, la vie. Nous l’empoignons à pleines mains. Nous luttons pour elle. Nous la tuons aussi mais elle tient bon, la vie.

Quand tout à coup, elle paraît s’arrêter, c’est quelle commence. Quand elle s’en va, c’est une naissance.

Nous croyons la perdre et voilà que nous la trouvons.

Elle est toujours là, la vie, pleine de richesse, pleine d’espérance mais aussi parfois avec beaucoup de tristesse.

Toujours la vie crie vers une délivrance. Parler d’un au-delà, c’est évoquer un ‘après’ mais l’un et l’autre révèlent une continuelle présence.

Eternellement durent la rencontre, l’accueil, le dialogue, la communication, l’amour.

La vie du monde à venir, c’est une vie déjà commencée, comme un commencement qui ne finit pas. Au commencement était Dieu dit saint Jean. Dieu est toujours commençant, il est infini.

Pour Marie-Ange le monde à venir est cette vie qui a commencé dans l’amour et se continue par amour. Tout ce qu’il y a eu de bien, de bon, de généreux, de joies et de souffrances dans la vie de Marie-Ange prend consistance d’éternité. Chaque temps de communion, de pardon et d’amour en est l’inépuisable révélation.

Comme le Père m’a aimé, je vous ai aimés: demeurez en mon amour a dit Jésus, voulant ainsi situer ce monde à venir.

Il est vie d’amour, Il est amour de la vie, il est demeure éternelle.

Le plus sûr pour nous et le plus réconfortant est de savoir que Marie-Ange est attendue et accueillie dans la lumière et la joie du Christ à ce festin des noces déjà commencées pour elle.

Je suis la vie nous a dit Jésus et cette vie, Il nous la donne en plénitude éternellement en abondance.

Seigneur, merci de nous avoir donné Marie-Ange, par son exemple de foi, de courage, de fidélité et de dévouement.

Marie-Ange,

Comme tu as découvert en saint Vincent un modèle à imiter,

permets-nous de puiser en toi un exemple à suivre.

Prie l’Esprit de nous guider dans ce monde inquiet,désorienté, trop souvent brutal,

et de nous transmettre les lumières qui t’ont aidé à surmonter les doutes qui t’ont assailli.

Demande Lui de fortifier notre foi dans le Christ

pour donner son véritable sens à notre vocation de laïcs chrétiens,

et aussi d’affermir notre charité afin que nous soyons

de meilleurs instruments au service des plus défavorisés.

Merci d’avoir entrepris au nom de saint Vincent de Paul,

un travail d’entraide et de salut au quotidien,

à l’égard de ceux qui ont poussé la porte vers toi.

Jacques Van Weynendaele,

Président du Conseil provincial de Namur

de la Société de Saint-Vincent de Paul.


Noue Te prions pour tous ceux qui aujourd’hui perdent courage et ne trouvent plus la sérénité.

Marie-Ange était intelligente, droite et croyante, reprenant toujours espoir quand les souffrances morales et physiques l’accablaient elle avait les qualités de richesse de cœur et d’esprit.

Nous Te prions, Seigneur, pour ceux qui n’arrivent pas à exploiter les dons qui sont en eux et qui désespèrent d’eux et des autres.

Merci Marie-Ange pour ton amitié vraie et fidèle avec joie et bonheur lorsque tu étais entourée.

Prions enfin le Seigneur pour nous ici rassemblés afin qu’à l’exemple de MarieAnge nous sachions créer autour de nous un climat d’amitié, de tendresse et

d’amour vrai.

Françoise Didier,

“Pousse-la-porte”