Archives de
Mois : mai 2013

CNCD-11.11.11 : CAMPAGNE 2015-2017

CNCD-11.11.11 : CAMPAGNE 2015-2017

 

Nous avons le plaisir de vous inviter à notre grande journée de lancement de la nouvelle campagne pour le Droit à l’Alimentation !

111111_13

 

Celle-ci se déroulera  le samedi 29 juin dès 10h00 à la Maison des Associations Internationales – rue de Washington à 1050 Bruxelles.

Vous trouverez ici le programme détaillé des activités proposées ainsi que les modalités d’inscription (obligatoire) via www.cncd.be/11slance

N’hésitez pas à faire circuler l’information auprès de vos volontaires et à nous contacter pour toute information complémentaire.

 

Au plaisir de vous y rencontrer,

L’équipe CNCD-11.11.11 Liège et Communauté germanophone

Anne, François, Rosanna

Tél. : + 32 (0) 4 384 60 45  Email: rosanna.rossi@cncd.be

 

Comme vous le savez, de l’été 2015 au printemps 2017, la campagne 11.11.11 sera consacrée à la Protection sociale. Conformément aux procédures internes de la coupole, les contours exacts de cette campagne seront définis en temps utile (principalement au cours de l’année 2014) par les instances. Cependant, étant donné que beaucoup d’organisations se consacrent actuellement à l’élaboration de leur prochain programme (2014-2016), nous prenons contact avec vous, à la demande de nos instances, afin de vous donner quelques éléments qui devraient vous permettre de prévoir les moyens nécessaires à leur participation à cette campagne, au cas où vous souhaiteriez y prendre part.

La protection sociale ?

Par protection sociale, on entend l’ensemble des mécanismes collectifs qui permettent aux individus d’affronter les conséquences financières des aléas qu’ils traversent au cours de leur vie. On y inclut traditionnellement les mécanismes permettant d’affronter maladie/invalidité, chômage, charge de famille & vieillesse. On y inclut parfois aussi les mesures d’accès au logement et les diverses mesures financières de lutte contre la pauvreté. La protection sociale est l’une des bases sur lesquelles s’est construit le modèle social belge et, à plus grande échelle, européen. On peut dire que ce modèle répond à trois objectifs (par opposition au modèle privé, basé sur des mécanismes d’assurance) :

  • Lutter contre la précarité, en créant des filets de sécurité qui doivent théoriquement permettre à tout individu de ne pas descendre en dessous de certains seuils de dignité humaine ;
  • Diminuer les inégalités, à travers des mécanismes de cotisation basés sur la solidarité et, la plupart du temps, sur une échelle progressive liée au revenu des individus ;
  • Alimenter l’activité économique, par le phénomène stabilisateur de la redistribution : en évitant aux plus vulnérables de perdre toute ressource en cas de coup dur personnel ou de crise économique, on alimente la consommation et donc l’activité économique (contrairement au discours dominant, qui prétend résoudre la crise en coupant dans les dépenses sociales).

La protection sociale est un droit fondamental universel, reconnu comme tel par les conventions de l’OIT. Celle-ci s’est fixé trois objectifs principaux reflétant les trois dimensions majeures de la protection sociale:

  • Etendre la couverture et l’efficacité des régimes de sécurité sociale ;
  • Promouvoir la protection des travailleurs qui comprend des conditions de travail décentes, notamment les salaires et le temps de travail, ainsi que la santé et la sécurité au travail qui sont des composantes essentielles du travail décent ;
  • Mettre en œuvre des programmes et activités spécialisés pour protéger ces groupes vulnérables que sont les travailleurs migrants et leurs familles, ainsi que les travailleurs de l’économie informelle. En outre, le monde du travail sera mis à contribution pour répondre au mieux à l’épidémie de sida, en s’efforçant d’améliorer les capacités des mandants tripartites.

Quel plaidoyer ?

Les axes de plaidoyer seront évidemment définis par les instances, en concertation étroite avec les principaux acteurs concernés, qu’ils soient membres (syndicats, ONG actives sur le sujet) ou non (mutuelles). Des séminaires internes destinés aux membres seront organisés durant cette phase de préparation. On peut cependant prévoir les éléments suivants :

  • Une plate-forme fédérale coordonnée par les coupoles sera chargée de porter le plaidoyer de la campagne, ouverte aux membres qui le souhaitent et, si possible, à d’autres acteurs pertinents ;
  • Cette plate-forme devrait entamer ses travaux préparatoires en 2014 et porter activement une série de revendications de 2015 à 2017 ;
  • Un lien étroit devra être assuré avec la Coalition travail décent ;
  • Les revendications qui seront portées devront s’adresser aux décideurs belges, européens et internationaux, comporter une forte dimension Nord-Sud et faire le lien avec la situation en Belgique (pression sur le système de protection sociale). Parmi les revendications qui pourraient être portées, on peut imaginer :

o   Le soutien à un seuil mondial de protection sociale, y compris son financement par de nouvelles sources internationales ;

o   Le soutien de la Belgique à la mise en place de systèmes de protection sociale dans les pays partenaires, à travers la coopération bilatérale et le soutien aux acteurs non gouvernementaux, en particulier les mouvements nationaux qui luttent pour la mise en place de systèmes de protection sociale dans leur pays, en particulier dans les pays à revenu intermédiaire;

o   Un lien avec la question du revenu décent, dimension individuelle complémentaire à la protection sociale collective ;

o   Des politiques cohérentes, qui permettent de créer les conditions pour la mise en place de systèmes de protection sociale (cohérence du système financier, fiscal, commercial…) ;

o   La dénonciation de la logique des conditionnalités appliquées au Nord et au Sud au nom de l’austérité, qui poussent les Etats à détruire leurs systèmes de protection sociale existants.

Aux membres qui souhaiteraient s’investir dans le plaidoyer pour la protection sociale, il est recommandé de prévoir des moyens humains suffisants (1 réunion/mois, plus préparation et suivi, participation à l’élaboration du mémorandum et aux actions de plaidoyer) dans leur prochain programme.

Quel dispositif d’éducation au développement ?

Comme c’est le cas depuis la campagne « justice climatique », les membres seront invités à coordonner leurs actions d’ED, notamment par le biais de la réalisation d’une mallette pédagogique, au sein du « Lieu éducation au développement (LED).  Aux membres qui souhaiteraient s’investir dans ce volet de la campagne, il est recommandé de prévoir des moyens humains suffisants (1 réunion/mois, plus préparation et suivi, participation à l’élaboration de la mallette, moyens financiers pour l’élaboration et la réalisation des outils) dans leur prochain programme.

Bonne rédaction de vos programmes !

Le Comité de direction

CNCD-11.11.11

Message papal pour le Bicentenaire du Bienheureux Frédéric Ozanam

Message papal pour le Bicentenaire du Bienheureux Frédéric Ozanam

SS le Pape François

Sa Sainteté le Pape François adresse au Cardinal André Vingt-Trois, Archevêque de Paris, aux membres de la Société de Saint-Vincent de Paul et aux participants au colloque international «Frédéric Ozanam, précurseur de la Doctrine sociale de l’Église» son cordial salut et l’assurance de son union dans la prière et l’action de grâce.
Dès 1833, Frédéric Ozanam, âgé de vingt ans, oriente sa vie vers l’aide aux plus démunis. Il décide, avec des amis parisiens, de fonder une petite société vouée au soulagement des pauvres, qui prend alors le nom de Conférence de la charité et se place sous le patronage de saint Vincent de Paul, dont la vie a été toute donnée au service de la charité et du salut des âmes des pauvres.
Le Pape François encourage les membres de la Société de Saint-Vincent de Paul à s’inspirer du modèle de foi et de charité qu’a incarné le bienheureux Frédéric Ozanam, durant toute sa vie d’étudiant puis de professeur. Il les invite à nourrir leur service des plus pauvres à la source de l’amour divin, prenant exemple sur le Seigneur Jésus lui-même. Qu’ils n’aient pas peur de sortir d’eux-mêmes pour regarder avec affection et tendresse les plus pauvres, les plus faibles, les plus petits, et leur annoncer que Dieu les aime, leur apprenant à lire les signes de son amour dans leur vie, et travaillant à plus de justice dans le monde à la lumière de la doctrine sociale de l’Église.
En confiant les personnes participant aux célébrations du bicentenaire, ainsi que tous les membres de la Société de Saint-Vincent de Paul, à l’intercession de saint Vincent de Paul, du bienheureux Frédéric Ozanam et de la bienheureuse Rosalie Rendu, le Saint-Père leur adresse de grand coeur la Bénédiction apostolique.
Du Vatican, le 8 avril 2013.
Cardinal Tarcisio Bertone, Secrétaire d’État