Cramignon* pour les 25 ans du Centre Vincentien Accueil et Partage

Cramignon* pour les 25 ans du Centre Vincentien Accueil et Partage

Pour célébrer ces 25 années,tous les membres de l’équipe d’ Accueil et Partage seront heureux de vous recevoir,

salle Saint Martin , rue Roi Albert  à Ougrée-bas le 19 mars 2011 à 18h30 pour leur “Souper Annuel”.

Au menu :

Apéritif

Saumon sur son lit de méli-mélo d’asperges

Ravioles surprises

Mignonettes de veau en croûte et son bouquet de vert pâturage

Pommes grenailles

Gâteau des 25 ans

Café

Prix du menu : 20

  • Le paiement s’effectuera le jour du souper.
  • Nous vous prions de réserver avant le 15 mars auprès de :

Marinette Baiverlin au 04 253 12 84 ou au 0485 399 074 (par courriel: rbaiverlinAROBASEvoo.be);

Monique Barbier au 04 254 18 66 ou au 0479 313 747 (par courriel: m.barbier1537AROBASEgmail.com);

Marie-Hélène de Coppin au 04 365 56 97 ou au 0477484 792 (par courriel: mariehelenecrahayAROBASEdommel.be

Camille Dantine au 04 336 57 75

Agnès Leduc au 04 336 71 85 ou au 0486 864 014 (par courriel: agnes.leducAROBASEhotmail.com)

Si vous ne pouvez participer à cette soirée mais que néanmoins vous voulez soutenir notre action, voici nos coordonnées

Accueil et Partage – Biez du Moulin, Ougrée compte numéro : 001-1837283-82  –  Communication : AP 25 ans

Le centre vincentien Accueil et Partage est situé à Ougrée-bas dans le quartier dit «Au  Biez du Moulin ».

Ce quartier est l’un des plus pauvres de la région pourtant il ne manque pas de charme. La population y est d’origine ouvrière. D’origine, car si peu qualifiée, elle a été frappée durement et massivement par les restructurations successives de la sidérurgie et se retrouve majoritairement sans emploi.

AP est né en 1986. Il s’agissait alors d’aider les familles au moyen de colis alimentaires et de redistribution de vêtements de seconde main. La distribution était née et un vestiaire s’ouvrait. Avec quelques bénévoles des quartiers voisins, année après année, la maison se structurait.

Elle a connu depuis deux développements :

1.    Enthousiasmés par  le sens de la démarche et par les liens qui les unissent, + de 40 bénévoles forment maintenant les rangs de l’association.

2.    Mais les appels à l’aide sont forts nombreux et nous devons faire face à leur nombre toujours croissant.

La population aidée a changé. Presqu’exclusivement belge au début, c’est à une proportion plus importante de réfugiés que nous répondons.

Sous la forme de :

–       Aide alimentaire dans notre superette ;

–       Assistance et accompagnement auprès des administrations et des distributeurs assurés par 3 visiteurs et une permanence sociale composée de 4 bénévoles ;

–       Vente à très bas prix, ou don, de vêtements dans nos magasins ;

–       Equipement en mobilier  pour les familles nouvellement installées ;

–       Prêt ou garantie de caution pour un logement ;

–       Mise à disposition de jouets pour permettre aux familles de réaliser une St Nicolas en famille ;

–       Prise  en charge ponctuelle de frais médicaux- abonnements scolaire- chauffage etc. ;

–       De déménagement ;

–       De démarche auprès d’avocats et de l’office des étrangers.

–       Etc.

Parmi les nouveaux projets que nous cherchons à développer cette année :

–       Un espace d’accueil et d’écoute plus grand qu’actuellement au départ duquel on identifie les formations nécessaires à dispenser pour permettre à ces familles d’en sortir. Un lieu où il fait bon   s’asseoir,  prendre un café et  rencontrer avec un minimum de confidentialité.

–       Une table d’hôtes ouverte le mardi à midi dont les plats sont préparés avec le concours des bénéficiaires.

–       Des cours de remédiation scolaire le mercredi après-midi en collaboration avec les enseignants, des bénévoles et des  universitaires.

Agnès et Jean LEDUC

* Le cramignon est une danse traditionnelle de Wallonie. Elle se pratique dans les localités au nord de Liège, comme Visé, Hermalle,Dalhem, Haccourt, Heure-le-Romain et dans la vallée du Geer.

Le cramignon (de l’ancien français « cramillon », crémaillère), est un serpentin ondoyant de danseurs, avec, à la tête, un meneur, le capitaine, souvent armé d’un bouquet de fleurs. L’origine de ces longues danses, dans la région liégeoise, semble remonter au xiiie siècle. Chaque village n’était alors peuplé que de deux ou trois familles. À l’occasion de la fin des moissons, on organisait des fêtes de village. Et les cramignons offraient prétexte aux jeunes des différents villages de se rencontrer et, pour la plus grande joie des parents, de se marier. (source : Wikipedia)

Print Friendly, PDF & Email
Les commentaires sont clos.