Burundi: Projet de réhabilitation des maisons de Nyabunyegeri

Burundi: Projet de réhabilitation des maisons de Nyabunyegeri

 

Dans le but de venir en aide à la population sinistrée suite aux inondations du secteur de Nyabunyegeri, la Société de Saint-Vincent de Paul via son Conseil Général International à développé le projet de réhabilitation de 85 habitations endommagées ou détruites.

 

Dans ces 85 cas, l’état des maisons était très lamentable au point qu’il fallait refaire tous les murs. Malgré l’enthousiasme et le soutien des autorités locales, le projet dû rester en suspens, le temps que passe la saison des pluies. En effet, il est impossible de fabriquer des briques d’adobe sous des trombes de pluies, il a fallu donc attendre le retour du soleil. Le choix de la brique d’adobe permet en outre une fabrication locale qui implique toute la communauté dans ces travaux de réhabilitation.

Identification des bénéficiaires

Cette période d’attente, avant le début des travaux en juin, a été mise à profit pour déterminer le plus équitablement les bénéficiaires parmi les sinistrés. Devant l’ampleur des dégâts et le nombre de sinistrés, la Société de Saint-Vincent de Paul du Burundi s’est employée à identifier les plus démunis, identification qui s’est faite avec la totale collaboration des populations des villages sinistrés. Les critères de priorité avaient été clairement définis (handicapés, veuves et veufs , personnes âgées , orphelins) de même que la nature de l’aide et le besoin d’implication des populations locales. De cette façon, pas de ressentiments ou de jalousies à redouter

Les villageois quant à eux ont été invités à poser des questions afin que tout soit bien clair et que toute équivoque soit levée.

A cette occasion le Président du Conseil Supérieur du Burundi leur a rappelé que ce projet est le leur et doit dès lors faire l’objet d’un total consensus.

La population regroupée sur les trois collines du secteur de Nyabunyegeri (respectivement  Nyabunyegeri ,Mukoranya et Kidori) a fixé, à l’unanimité, la liste des bénéficiaires. Le Conseil Supérieur n’a pu que les féliciter pour leur dynamisme et leur sens de la communauté.

Avancement des travaux

Dans une première phase, vingt maisons ont été mises en chantier. Dès que les murs de celles-ci auront été érigées, une première analyse permettra de tirer de précieux enseignements aptes à améliorer les procédures pour la seconde phase de construction de soixante cinq autres maisons.

A ce stade la plupart des murs de la première phase sont érigés. Certaines maisons sont déjà au niveau des charpentes et n’attendent plus que leur toit de tôle.

Dans l’attente de la livraison des tôles, certains bénéficiaires ont d’ores et déjà couvert leur charpente de bâches et emménagé dans leur nouvelle maison.

Comme prévu, cette phase a permis d’identifier quelques problèmes qui ont pu être rapidement résolus grâce à l’aide et aux conseils de Vincentiens des Conférences voisines.

Enfin la totalité des briques nécessaires ayant été fabriquée pendant la saison sèche, la mise en chantier des soixante cinq maison de la seconde phase a pu commencer sans perte de temps.

Une fois de plus il est démontré qu’une initiative locale impliquant les populations bénéficiaires, supervisée et conseillée par des Vincentiens est la meilleure garantie de bonne fin dans ce type de projet.

Nous ne manquerons pas de vous informer lorsque ce chantier exemplaire sera terminé.

Print Friendly, PDF & Email
Les commentaires sont clos.